Le Grand jour

» Posted by on Sep 15, 2021 in Corona Circus | 0 comments

Le Grand jour

 

                                                  Le grand jour

 

Ce mercredi 15 septembre 2021, c’est le « grand jour ». Comme tous les jours, il nous arrive beaucoup de nouvelles tristes et bonnes. La poursuite du procès des attentats du 13 novembre 2015. Les Talibans en Afghanistan. Les inondations ces derniers jours suite à de fortes pluies dans certaines régions de France. La Flambée des prix de l’essence. Les nouvelles mesures du Président Macron en faveur de la police. La sortie du film Dune réalisé par Denis Villeneuve adapté de l’œuvre de Frank Herbert (1965). Œuvre déjà précédemment adaptée par David Lynch en 1984 avec un résultat mitigé. Alors que  « le » Dune de Denis Villeneuve que je suis allé voir ce matin à la première séance suscite et suscitera sûrement plus d’enthousiasme. J’en parlerai bientôt comme je parlerai aussi des films En Route pour le milliard de Dieudo Hamadi ; Petite Solange d’Axelle Ropert ; deux films qui sortiront bientôt.

Comme je parlerai aussi de Bac Nord de Cédric Jimenez, de Boîte Noire de Yann Gozlan et de Shang-Chi Et La Legende des dix anneaux de Destin Daniel Creton. Six films que j’ai vus entre la semaine dernière et aujourd’hui. Dont les quatre derniers hier et aujourd’hui. J’avais dit que je ferais le « plein » pendant que je disposerais d’un test antigénique récent au résultat négatif. Et, je l’ai pratiquement fait. Mais je ne pourrai pas tout écrire dans cet article. J’ai peu de temps aujourd’hui. Et le principal est dans ce qui va suivre.

 

Journal ” Le Parisien” de ce mercredi 15 septembre 2021.

 

 

«  Power is Power ! » nous apprend Cersei dans la série Game of Thrones.

Avoir du Pouvoir, c’est bénéficier de tellement d’intermédiaires qui nous protègent et agissent selon nos ordres et nos décisions qu’il peut se passer beaucoup de temps avant que l’on ait à répondre de nos actes. Parfois, celles et ceux qui ont du Pouvoir vont jusqu’à bénéficier de plusieurs générations d’intermédiaires entre leurs actions, leurs décisions et le moment où ils ou elles doivent en répondre.

 

A partir de ce 15 septembre 2021, les soignants qui, en France, vont continuer de refuser de se faire vacciner contre le Covid pourront légalement être sanctionnés. Et, eux, n’auront pas ce Pouvoir qui leur permettra de se défiler comme une Agnès Buzyn, un Olivier Veran ou d’autres.

Et, lorsque j’apprends ce mercredi que le Président Macron bichonne la police, même si je n’ai pas lu dans le détail sur quoi portent ces avantages qu’il lui accorde, je « sais » que la police française, en tant qu’institution publique dans une démocratie, a effectivement besoin de plus de moyens. Un film comme Bac Nord le montre mais aussi des ouvrages comme celui de Frédéric Ploquin ( La Peur a changé de camp et La Peur a changé de camp 2ème partie) .

Cependant, lorsque j’apprends que le Président Macron bichonne la police, je crois aussi fortement, que c’est aussi parce qu’il a besoin d’elle pour faire appliquer et imposer sa politique. Y compris par la force. Et, donc, que ces faveurs attribuées à la police le sont aussi par calcul ou :

Que ces faveurs attribuées à la police le sont plus par calcul que par réelle empathie.

Journal ” Le Canard Enchainé” de ce mercredi 15 septembre 2021.

 

 

L’avantage avec les personnels soignants, c’est qu’ils se tiennent bien d’une manière générale. Même lorsqu’ils manifestent. J’entretiens une sorte de délire qui m’incite à penser que, depuis trente ans au moins, chaque fois qu’un gouvernement a entendu parler d’un projet de grève ou de manifestation des personnels soignants, que cela ne l’a jamais empêché de partir en thalasso, de se faire un musée ou un p’tit restau.

Et, ce 15 septembre 2021, c’est pareil. Le peu que j’ai lu dans la presse me montre que nous avons un gouvernement qui roule des mécaniques et qui est très sûr de son fait à propos des soignants qui persistent à refuser de se faire vacciner :

 

Ils se-ront suspendus. Ils se-ront licenciés. Leur salaire ne sera pas versé.

Journal ” L’Humanité” de ce mercredi 15 septembre 2021.

 

Certains diront sûrement que l’on a été bien patient avec tous ces soignants non vaccinés dont j’ai fait partie jusqu’à il y a encore deux jours ( jusqu’au 13 septembre 2021 Marcher pour ne pas mourir mais aussi Etre un mauvais exemple . Pour d’autres de mes articles en rapport avec la pandémie du Covid et/ou la profession infirmière, regarder dans la catégorie ” Crédibilité” et ” Corona Circus” du blog).

Mais je peux dire ceci :

 

Même lorsque ma vaccination sera complète, je crois que je garderai ce sentiment d’être un aborigène devant certains membres de cette nouvelle « civilisation » de vaccinés…et de passe sanitaire.

 

On peut être détenteur d’un passe, s’en servir, et c’est évidemment ce que je ferai, tout en le regardant avec perplexité. Non que je me sente humilié ou infériorisé. Mais, simplement, j’ai le très fort sentiment que « l’on » me raconte des bobards en me promettant des merveilles sanitaire ou autres avec ce vaccin et ce passe sanitaire. Alors que dans les faits, je considère que je vais perdre beaucoup plus dans ce monde de vaccin et de passe sanitaire que je ne vais réellement en gagner. Du reste, depuis le début officiel de la pandémie en mars 2020, j’ai déjà beaucoup perdu de ma vie passée. Et, ce que j’ai perdu ne reviendra pas.

 

 

Il y a bientôt trente ans maintenant, lors d’une grève des soignants (infirmiers et aides-soignants principalement), un éminent cancérologue, décédé depuis, avait dit :

 

« Le gouvernement n’a pas le droit de laisser pourrir cette grève ».

 

Pour moi, ce refus des vaccins actuels contre le Covid de certains soignants est l’équivalent d’une grève. Mais, comme pour les autres grèves, « on » passera outre. On marchera dessus. On peut se le permettre, une fois de plus.

 

On invoquera les circonstances sanitaires. La priorité sanitaire. D’accord. Il y a deux ou trois mois, mon thérapeute, qui n’est ni épidémiologiste, ni infectiologue, étonné que je sois toujours non-vacciné lors de nos séances, m’avait dit  :

 

« Je ne comprends pas que la vaccination contre le Covid ne soit pas déjà obligatoire pour les soignants ». Et, il m’avait rappelé que certains soignants non vaccinés avaient contaminé certains de « leurs » patients.

 

Je lui avais alors demandé :

« Et, ces soignants, portaient-ils des masques ? ».

Il avait alors admis :

« Je ne sais pas…. ». Et, comme lui, je pense que nous sommes nombreux à ne pas savoir.

Paris, ce mercredi 15 septembre 2021, du côté des Halles.

 

Ce que nous savons, c’est que, même « masqués », des soignants en bonne santé ont pu attraper le Covid. De mon côté, je « sais » que, l’année dernière, au moins deux infirmières volontaires pour aller soigner dans une unité Covid, l’avaient rapidement attrapé elles-mêmes. Dans les 15 jours. Si je me souviens bien, elles ne portaient pas de masque FFP2. Qui est responsable de la dotation du matériel dans les lieux de soins ? Qui fait en sorte que les stocks de matériel- ou les munitions si l’on préfère- nécessaires soient disponibles dans des hôpitaux ou des cliniques ? Dans un pays ? Les personnels soignants ? Les personnels infirmiers et aides-soignants ? Non.

 

Nous savons aussi maintenant avec le variant Delta, que, même lorsqu’une personne est vaccinée, elle peut être contagieuse. Le port du masque reste donc nécessaire en plus. Le port du masque n’est donc pas une action superflue. Et, la vaccination ne se suffit pas à elle-même.

Nous savons aussi, si nous faisons un tout petit effort de mémoire- ce ne sera pas douloureux- que lorsqu’il y avait une pénurie de masques dans le pays l’année dernière ( entre mi-mars 2020 et début mai 2020) alors que la pandémie du Covid était officiellement déclarée et que nous avons connu notre tout premier confinement, le port du masque était alors estimé facultatif par le gouvernement.

Les masques sont arrivés début mai 2020, les masques sont devenus obligatoires.

Même chronologie avec les vaccins. Sauf que depuis cet été, on a rajouté en plus le passe sanitaire, le QR code à montrer sur papier ou sur son téléphone. Car cela ne suffisait pas de se faire vacciner. Désormais, il fallait aussi se faire « fliquer ». Oui, j’ai bien écrit « fliquer ». Sans intention d’injurier les agents de la police. La même police que le Président Macron vient de chouchouter.

 

 

Pour les soignants, il y a eu la prime pour service rendu à la Nation l’année dernière. Et, il y a le Ségur prévu ou qui a déjà été appliqué. On ne peut donc pas dire que le gouvernement a été si ingrat ou si radin que ça avec la profession soignante. Sauf que cette prime, au montant agréable, et le Ségur annoncé, restent inférieurs à ce qu’ont perdu les professions soignantes d’un point de vue salarial depuis plusieurs années. Donc, « on » fait quelques gestes marquants mais qui, fondamentalement, ne changent rien à l’état de ces professions comme à la dégradation des conditions de travail dans les hôpitaux. Il manque désormais plus de personnel soignant dans les hôpitaux depuis le début de la pandémie en mars 2020. Mais on peut se permettre d’en licencier davantage si ce personnel refuse de se faire vacciner. Ça « tiendra ». Comment ? ça tiendra. Qui l’affirme ?

 

Quelques mots encore avant de conclure :

 

J’ai été diplômé en 1989. Cela ne fait pas de moi un génie ou un infirmier exemplaire. Mais la plus grande partie de ma vie professionnelle, je l’ai passée dans des hôpitaux et dans des cliniques. Pour le peu que j’ai compris, un soignant, c’est généralement, un professionnel consciencieux qui tient à la vie d’autrui. Bien-sûr, il y a des impairs. Il y en a dans toutes les professions.

Donc, ces soignants consciencieux qui se font balader par les gouvernements chaque fois qu’ils manifestent depuis trente ans, qui ont toujours fait en sorte que les patients ne pâtissent pas de leurs grèves et de leurs manifestations seraient aujourd’hui, en 2021, des grands irresponsables ? Et, ce serait seulement parce qu’ils sont illogiques, irresponsables et égoïstes que certaines et certains d’entre eux refusent aujourd’hui les vaccins imposés actuellement, voire, aussi, le passe sanitaire ?!

 

Et puis, à partir d’aujourd’hui, on saura établir avec plus de précision le pourcentage des soignants récalcitrants ou opposés aux vaccins anti-Covid actuels ainsi qu’au passe sanitaire. On saura sur qui taper. On saura qui sanctionner ou qui surveiller.

 

Par contre, toutes les fois auparavant, ou, pendant des années, quantités de soignants sont venus travailler, bien que malades ( y compris à peine remis du Covid l’année dernière), ou fatigués, par solidarité. Parce qu’il manquait quelqu’un dans le service. Parce qu’autrement, le service ne pourrait pas tourner. Toutes ces fois-là ne se comptent pas dans une carrière de soignant. De jour, de nuit. Les jours « normaux » comme fériés. Tous les jours de l’année. Que l’on vive en couple ou que l’on soit célibataire. Que l’on ait des enfants ou pas. Que l’on habite à plus d’une heure de trajet de son travail ou pas. Même si l’on a déjà accompli son quota d’heures de travail hebdomadaire.

 

A partir de ce mercredi 15 septembre 2021, on ne regardera pas si le personnel soignant non-vacciné fait partie ou a fait partie de ces soignants-là. Puisque la priorité, encore une fois, ce sera toujours quelqu’un d’autre ou quelque chose d’autre que le soignant. Les patients. « L’éthique ». Le service. La hiérarchie. Les collègues. La culpabilité. La politique.

 

«  Power is Power ».

 

 

Franck Unimon, ce mercredi 15 septembre 2021. ( et ce jeudi 16 septembre 2021 au matin après une nuit de travail).

 

 

 

 

 

 

 

0 Comments

Trackbacks/Pingbacks

  1. Dune-un film de Denis Villeneuve | Balistique du quotidien - […] de personnes qui partaient travailler. Sauf que ce mercredi 15 septembre 2021, c’était aussi Le Grand jour dans un autre…

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

code

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.